Home ACTUALITÉS

ACTUALITÉS

ACTUALITES


    • Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/clients/61fff665bea3d57c301a514c1b46b7c5/web/wp-content/themes/buxum-child/functions.php on line 209

GENÈVE – La gestion des déchets, c’est bien, l’éco-conception, c’est mieux

La gestion des déchets, c’est bien, l’éco-conception, c’est mieux - Genie.ch se veut une vitrine aux projets d’écologie industrielle et favoriser la collaboration interentreprises sur le Canton de Genève.« Dans les couloirs de Batimat, début novembre, on communiquait beaucoup sur le lambda des matériaux, leur conductivité thermique. Mais on parlait encore trop peu épuisement des matériaux ou éco-conception des bâtiments », regrette Sylvain Bordebeure, de la direction Économie circulaire et déchets de l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie).Or ce sont là des questions essentielles : « les matériaux utilisés sont-ils faciles ou non à recycler ? Sont-ils démontables ? Font-ils appel à des ressources rares ou qui risquent de se raréfier ? Voilà autant d’interrogations que les fournisseurs de matériaux devraient aborder, comme le font d’ores et déjà les gestionnaires de chantiers », poursuit Sylvain Bordebeure.

SUISSE – Une initiative pour mieux protéger les seniors

En octobre dernier, le lancement d’une procédure de résiliation contre des locataires âgés à Pully (VD) avait fait réagir l’opinion et les autorités politiques. Quatorze appartements protégés dans un bâtiment appartenant à la commune, proche d’un EMS, étaient visés par cette opération. La grande majorité des locataires avait plus de 80 ans et les autorités n’avaient pas de solution de relogement à leur proposer. Depuis des promesses leur ont été faites, mais le conseiller national Carlo Sommaruga (PS/GE), président de l’Association suisse des locataires (ASLOCA), estime que les personnes âgées doivent faire l’objet d’une meilleure protection. Lors de cette session, il a déposé à Berne une initiative parlementaire afin de modifier le droit de bail.

VALAIS – Immobilier: 20 millions d’investissements pour la commune de Lens

Forte de la manne de ses forfaits fiscaux – six millions contre 181’000,00 francs à Sierre – la commune va proposer à l’assemblée primaire du 18 décembre des investissements qui se montent à 12 millions mais qui en réalité frisent les 20 millions si on tient compte des montants dédiés au patrimoine financier. 

VALAIS – Projet immobilier touristique contesté à Aminona

Helvetia Nostra, la Fondation suisse pour la protection et l'aménagement du paysage (FP) et le WWF contestent un projet touristique immobilier à Aminona (VS). Ils déposent un recours contre l'autorisation de construire. Le projet prévoit 22 chalets autour d'un bâtiment central, dans une zone isolée et peu construite. Les organisations estiment qu'il ne respecte ni la loi sur l'aménagement du territoire (LAT) ni la législation sur les résidences secondaires, communiquent-elles mercredi.

SUISSE – La densité d’utilisation des zones à bâtir a crû de 8% en cinq ans

La densité d'utilisation des zones à bâtir a crû de 8% depuis 2012, selon les chiffres publiés mardi par l'Office fédéral du développement territorial (ARE). Alors que la population a augmenté de 7,4 à 8 millions, elle dispose d'une surface quasiment identique. La surface moyenne de zone à bâtir utilisée par habitant a ainsi diminué de 309 à 291 m2, indique la statistique basée sur les données fournies par les cantons. La superficie totale, construite ou non, est de 232'038 hectares.

SUISSE – Hausse des aides financières contre le gaspillage énergétique des bâtiments

Pour lutter contre le gaspillage d'énergie, les cantons aident les propriétaires immobiliers à financer des rénovations. Les enveloppes prévues vont même augmenter l'année prochaine en Suisse romande. Isolation, pompe à chaleur, panneaux solaires. Les propriétaires, entreprises et particuliers, peuvent recevoir des dizaines de milliers de francs d'argent public pour les aider à financer des rénovations. Le but: réduire la facture énergétique. Ces subventions peuvent grimper jusqu'à 30% du prix total des travaux. La RTS a demandé lundi aux cantons romands le montant de leurs enveloppes prévues pour 2018, financées grâce à la taxe fédérale sur le CO2 et des fonds cantonaux.

VAUD – Les élus disent oui au Beaulieu nouveau

Pérennisation du BBL, arrivée du Tribunal du sport ou encore avenir des Halles Nord … un «virage» a été pris pour l’avenir du site «Il est rare que Beaulieu fasse une telle unanimité.» Le syndic de Lausanne, Grégoire Junod, est un habitué des débats tendus au sujet de l’immense site. Alors mercredi dernier, il était forcément heureux de voir que le plan proposé par son collège municipal aux conseillers communaux recevait un accueil chaleureux. Et pas parce qu’il n’a pas d’incidence sur les finances de la ville, mais parce que les élus appellent depuis longtemps de leurs vœux qu’une direction claire soit prise pour ce site. Le préavis accepté par les élus «ouvre plus de portes qu’il n’en ferme», a encore résumé le syndic. Il permet trois opérations fondamentales.

SUISSE – L’urbanisme utilitaire, une constance dans l’histoire et le développement des villes

Qu'est-ce qu'une ville si ce n'est une zone, permettant de regrouper en un lieu unique toute une société ? Les contraintes matérielles, les exigences matérielles ont conduit la ville à s'organiser en quartiers clairement définis dans un premier temps. L'urbanisme s'est inscrit dans ce développement naturel. Le quartier des tisserands et des artisans du cuir se situait toujours le long d'une rivière, à proximité, le plus souvent, de celui des métiers de bouche. Le développement de la ville s'effectuait alors en réponse à des besoins concrets. L'urbanisme d'aujourd'hui s'en ressent et s'en inspire toujours. Ne doit-on pas voir une même réponse urbanistique, en constatant que les grands centres commerciaux, les parcs de loisirs sont eux-aussi édifiés en périphérie des centres-villes, comme les Romains bâtirent leur théâtre en retrait du forum. Ce dernier, censé représenter le croisement des axes principaux de la cité, ne rappelle-t-il pas les cœurs des villes d'aujourd'hui, où se concentrent les commerces ?

GENÈVE – Statistique annuelle des transactions immobilières

Qu'est-ce qu'une ville si ce n'est une zone, permettant de regrouper en un lieu unique toute une société ? Les contraintes matérielles, les exigences matérielles ont conduit la ville à s'organiser en quartiers clairement définis dans un premier temps. L'urbanisme s'est inscrit dans ce développement naturel. Le quartier des tisserands et des artisans du cuir se situait toujours le long d'une rivière, à proximité, le plus souvent, de celui des métiers de bouche. Le développement de la ville s'effectuait alors en réponse à des besoins concrets. L'urbanisme d'aujourd'hui s'en ressent et s'en inspire toujours. Ne doit-on pas voir une même réponse urbanistique, en constatant que les grands centres commerciaux, les parcs de loisirs sont eux-aussi édifiés en périphérie des centres-villes, comme les Romains bâtirent leur théâtre en retrait du forum. Ce dernier, censé représenter le croisement des axes principaux de la cité, ne rappelle-t-il pas les cœurs des villes d'aujourd'hui, où se concentrent les commerces ?

GENÈVE – Ils veulent classer le bâtiment du Jeu de l’Arc pour le sauver

Trois associations et un privé estiment que cet édifice «remarquable» est digne de protection. Menacé par les 500 logements du futur quartier des Allières, près de la gare des Eaux-Vives, le bâtiment du Jeu de l’Arc, sis au 43 F, route de Chêne, ne tient plus qu’à un fil. «Les carottes sont cuites et archicuites», affirmait le patron de l’Aménagement cantonal, Antonio Hodgers, dans notre édition du 7 novembre. Mais le mouvement «Contre l’enlaidissement de Genève», très actif depuis l’été pour sauver le Jeu de l’Arc, refuse d’abdiquer. Il vient de décocher une nouvelle flèche en demandant au Conseil d’État de classer «cet immeuble remarquable et digne de protection». Ce mouvement citoyen a trouvé des alliés pour y parvenir: les associations Patrimoine suisse et Action patrimoine vivant, ainsi que l’ancien professeur d’histoire et d’art contemporain Pierre Vaisse, ont eux aussi actionné ce levier.

VALAIS – Martigny-Combe: un projet d’école qui en amène un autre

10 millions de francs sont investis dans la rénovation de l’école de la Combe. Un projet qui engendre une réflexion globale sur l'aménagement public et la circulation dans le village. Comme de nombreux bâtiments scolaires en Valais, la structure de Martigny-Combe est vieillissante et ne répond plus aux normes sécuritaires imposées par l’Etat du Valais. Depuis cet été, les travaux battent leur plein dans l’établissement que le nouveau Conseil communal a choisi de densifier.

VAUD – Les Nyonnais sont appelés à élaborer la ville de demain

Des ateliers et des sondages seront organisés régulièrement pour que les usagers donnent leur avis sur les nouvelles places publiques. Donner la parole à la population pour que celle-ci s’approprie l’évolution des espaces publics de la ville. Le municipal de l’Urbanisme de Nyon, Maurice Gay, avait présenté sa vision dans nos colonnes au mois d’octobre. Désormais, le PLR passe au concret. Il lui faut 165 000 francs, qu’il demande au Conseil communal, pour organiser les ateliers et autres moyens de sonder les usagers.

SUISSE – Immobilier: première application blockchain chez Wincasa

En collaboration avec Inacta, le groupe Swiss Prime Site a développé une application blockchain pour le paiement et le remboursement des dépôts de loyer chez sa filiale Wincasa. Le groupe Swiss Prime Site (SPS) démarre une collaboration avec Inacta, société zougoise spécialisée dans la blockchain. Les deux entreprises comptent développer des solutions basées sur la blockhain pour améliorer l’efficacité des processus immobiliers. Une première application a d’ores et déjà été développée pour Wincasa, filiale de SPS.

SUISSE – Essor marqué du financement participatif dans l’immobilier

Un marché de 400 millions en Suisse en 2017 mais des risques existent. La blockchain va accélérer le mouvement. Le Geneva Real Estate Cowdfunding Forum a rassemblé une centaine de spécialistes autour d’un phénomène qui connaît une croissance fulgurante: le financement participatif en immobilier. Premier événement du genre en Suisse, l’occasion était belle pour la Swiss Crowdfunding Association d'y présenter son livre blanc. Après six mois de travail, Vincent Pignon et son équipe ont dévoilé un document pédagogique gratuit et disponible en trois langues qui vulgarise le real estate crowdfunding et imagine les perspectives d’avenir de ce jeune mode d’investissement.

SUISSE – Real estate crowdfunding: une alternative aux fonds immobiliers?

L’innovation des plateformes de financement participatif dans l’immobilier n’est pas uniquement technologique, mais touche également au modèle d’affaire Plusieurs plateformes de real estate crowdfunding sont actives en Suisse. Elles contribuent de manière importante à l’essor du crowdfunding en Suisse, avec 25,3% des parts de ce marché global en 2016, et probablement bien plus pour l’année 2017 compte tenu des résultats des plateformes. Quels types d’investissement permettent-elles? Ces plateformes innovantes constituent-elles une alternative aux fonds immobiliers?

SUISSE – L’impôt sur les gains immobiliers revient au Parlement

L'impôt sur les gains immobiliers revient au Parlement. Le National a adopté jeudi un postulat demandant une vue d'ensemble des systèmes appliqués aux indépendants et entreprises. La question concerne notamment les propriétaires de biens agricoles. Après l'échec des discussions en juin au Parlement pour trouver une fiscalité agricole supportable en matière de cession d'immeubles, il convient de revenir sur la question de manière plus large, en englobant tous les indépendants, a déclaré pour la commission Jean-François Rime (UDC/FR). Le postulat, accepté par 96 voix contre 83, émane de la commission de l'économie et des redevances.

SUISSE – L’immobilier de bureau devrait légèrement rebondir en 2018

Le marché de l'immobilier de bureau devait peu à peu se rétablir l'année prochaine. La situation reste cependant fragile au vu de l'offre pléthorique et des taux de vacance élevés à Zurich et Genève. Le marché de l'immobilier de bureau devait peu à peu se rétablir l'année prochaine, porté par le rebond conjoncturel, a indiqué jeudi Credit Suisse dans une étude. La situation reste cependant fragile au vu de l'offre pléthorique et des taux de vacance élevés dans les grandes agglomérations de Zurich et Genève.

VAUD – Sa mobilité repensée, Aligro City peut avancer

Après négociations, l’Association Transports et Environnement retire le recours qui bloquait le projet. Un obstacle de plus en moins. Mercredi, l’Association Transports et Environnement Vaud (ATE Vaud) a annoncé le retrait de son recours contre le projet de Plan de quartier «En Dorigny», à Chavannes-près-Renens. Le syndic Jean-Pierre Rochat évoque un «grand pas en avant», puisque la procédure bloquait le dossier Aligro City, dont la genèse remonte à 25 ans. Ce dernier prévoit le déplacement du siège d’Aligro mais aussi la construction de 600 logements et d’un centre commercial.