Home ACTUALITÉS

ACTUALITÉS

ACTUALITES


    • Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/clients/61fff665bea3d57c301a514c1b46b7c5/web/wp-content/themes/buxum-child/functions.php on line 209

GENEVE – Paragon rachète l’ancien bâtiment Bacardi-Martini à Genève

La société immobilière Paragon, détenue par Mike Wolfson, vient de racheter l’ancien bâtiment administratif Bacardi, dans la zone de développement de Meyrin. Le groupe souhaite construire un portfolio de bâtiments à louer proches de l’axe autoroutier Genève-Lausanne. Paragon continue de profiter des opportunités intéressantes dans la région et de se distinguer par une approche originale très dynamique et créative. L’acquisition de ce bâtiment de 2000 m2, situé dans une zone appelée à se développer considérablement ces prochaines années, est une nouvelle démonstration de cet esprit entrepreneurial. En effet, Paragon propose dès maintenant la location d’espaces « à la carte », de la manière la plus flexible possible. Les entreprises, start-up, indépendants, peuvent louer des bureaux privés, des étages entiers, voire l’ensemble du bâtiment, meublés ou non, à la semaine, au mois ou à l’année. Malgré une situation économique toujours très incertaine et un marché immobilier commercial saturé, Paragon demeure résolument optimiste et poursuit sa croissance en Suisse romande

GENEVE – Grand Théâtre: le retard pourrait coûter des millions

Certains élus de la Ville de Genève émettent des doutes sur la façon dont Rémy Pagani a géré ce dossier.   Depuis l’annonce du retard de quatre mois sur le chantier du Grand Théâtre, fleuron culturel de la Ville de Genève, les questions se multiplient. Que s’est-il passé exactement? Depuis combien de temps Rémy Pagani, le conseiller administratif chargé de l’Aménagement et des Constructions, était-il au courant? Quelles seront les conséquences pour le personnel? Sur la programmation de la saison prochaine? Et surtout, quel sera l’impact financier? Autant de questions évoquées par bribes lors de la plénière qui s’est tenue mardi soir. Devant le Conseil municipal, le magistrat d’Ensemble à Gauche a fourni des explications techniques concernant les retards pris sur ce chantier. «Depuis quelques semaines, nous avons constaté une remontée d’eau qui ne permet pas d’étancher totalement les sols et le bas des murs des caves du bâtiment construit en 1870. Or, dans une de ces caves se trouvent cinq citernes, dont deux doivent être révisées.
Source:
http://

VAUD – La partie de ping-pong qui épuise les communes

Les nouveaux plans d’affectation font des allers-retours entre l’Etat et les Municipalités, à cause du cadre légal évolutif. Un ras-le-bol se fait sentir. Syndique de La Chaux, Brigitte Dufour n’a pas caché sa lassitude face au Conseil général, il y a dix jours. Elle annonçait aux villageois que le nouveau Plan général d’affectation (PGA), en chantier depuis 2007, devait – encore – être corrigé. Le Service cantonal du développement territorial avait trouvé à redire. Enième retour à l’expéditeur. Le genre de match de ping-pong que connaissent bien des élus locaux, rêvant d’y mettre un terme d’un smash plein de hargne. Et vlan! «Il y a quelque chose qui ne jouait pas avec nos surfaces d’assolement, je ne peux pas vous en dire plus», commente la syndique dans un soupir. Et de mettre le doigt sur un problème plus général: «Les communes dont la zone à bâtir est surdimensionnée sont invitées à revoir leur PGA.   

SUISSE – Immobilier: taux hypothécaires stables au 3e trimestre 2017

Les taux de référence des hypothèques fixes en Suisse sont demeurés stables au 3e trimestre 2017, conservant leur bas niveau record. Côté demande, les durées extrêmement courtes ont été de manière surprenante privilégiées.Se fixant à fin septembre à 1,47%, les taux des hypothèques à taux fixe sur dix ans ont affiché une infime croissance de 0,02 point de pourcentage au regard du niveau affiché trois mois auparavant, ressort-il du dernier baromètre des hypothèques de comparis.ch publié mardi. Ceux des emprunts d'une durée de cinq et deux ans n'ont eux aussi quasiment pas changé, à 1,07 et 0,95%, respectivement.Si les durées longues (moins de 16 ans) restent les plus demandées pour les hypothèques à taux fixe, les durées courtes, soit celles de moins de quatre ans, ont suscité à la surprise générale un intérêt croissant. La demande pour les premières s'est fixée à 79,4%, alors que celle pour les secondes a augmenté de 0,7 point à 3,7%.

VALAIS – Les investisseurs sont attendus de pied ferme

La mise à l’enquête de Saint-Germain Centre est publiée vendredi. La commune cherche des fonds. La population saviésanne est prête. Prête à voir le centre de la commune se transformer à travers un grand projet immobilier porté par les autorités, Saint-Germain Centre. Preuve en est l’unanimité récoltée par le Conseil communal pour la réunion des deux parcelles concernées, l’une municipale, l’autre bourgeoisiale.

GENÈVE – La Cité de la musique dévoile ses formes

Présenté mardi matin, le projet lauréat de Gonçalo Byrne et Pierre-Alain Dupraz a l'avantage des formes simples. La toiture forme deux courbes, comme des vagues au creux desquelles sont tendues les façades, rectilignes, dessinant des verticales parfaites, vitrées de haut en bas. Et tout le long, côté nord-est, le parc sur la parcelle qui monte en pente douce de la place des Nations vers l’Ariana. Vu de la sorte, le projet architectural de la Cité de la musique évoque un bloc erratique. Mais un bloc taillé, dont les pointes rappellent à leur tour les édifices voisins – l’immeuble de l’OMPI notamment et ses courbes habillées de bleu. Présenté mardi, le projet lauréat de la Cité de la musique a l’avantage des formes simples. Fruit d’un partenariat entre les bureaux de Pierre-Alain Dupraz Architectes, à Genève, et de Gonçalo Byrne Arquitectos, à Lisbonne, le résultat ne cherche pas d’effet spectaculaire, comme nous l’ont confié les deux hommes (lire interview ci-dessous). En revanche, la structure entend se fondre avec finesse dans le paysage existant.

SUISSE – A Denver, les écoles suisses décrochent le soleil

Grâce à sa maison de quartier à énergie solaire, l’équipe suisse a gagné haut la main le Solar Decathlon, concours universitaire organisé par le Département américain de l’énergie. C’est une bonne affaire pour les 44 étudiants suisses qui se partageront une large part des 300 000 dollars de la victoire. C’est également une aubaine pour l’image de la Suisse à l’étranger, en particulier aux Etats-Unis. C’est enfin, et surtout, la preuve que son système de formation est l’un des meilleurs au monde. Samedi 14 octobre, après trois ans d’efforts, l’équipe suisse a remporté haut la main le Solar Decathlon 2017, organisé par le Département américain de l’énergie dans le but d’encourager les jeunes générations à s’intéresser aux métiers du développement durable. A Denver (Colorado), le «Swiss team» est arrivé premier dans six des dix épreuves de ce décathlon solaire, obtenant également deux autres podiums, dont celui de la meilleure communication. Au final: 50 points d’avance sur le deuxième, l’Université du Maryland.

GENÈVE – La réouverture du Grand Théâtre prend l’eau

La scène lyrique rénovée ouvrira plus tard que prévu. La faute à des infiltrations d’eau. Le Grand Théâtre de Genève ne débutera pas sa prochaine saison dans ses espaces rénovés de la Place Neuve: la réouverture de l’opéra ne se fera que le 15 janvier 2019, apprenait-on vendredi. La faute à d’importantes infiltrations d’eau, constatées au bas des murs des sous-sols existants et des nouvelles extensions en sous-œuvre. Actuellement, des sondes surveillent le comportement de la nappe phréatique sous le Grand Théâtre. Des pompes vont assécher le chantier au plus vite. Magistrat chargé du Département des constructions et de l’aménagement, Rémy Pagani l’assure: «Le retard n'excèdera pas quatre mois, les architectes s'y sont engagés.» Quant au dépassement de budget, le magistrat se dit confiant quant à la réintégration d'une ligne de 4,5 millions de francs pour «divers et imprévus» en commission des travaux (ligne d'abord supprimée par mesure d'économie). Elle doit encore être avalisée par le Conseil municipal.

GENÈVE – La Cité de la musique sera construite par Pierre-Alain Dupraz

Le bureau genevois a remporté le concours d’architecture pour le projet de la Cité de la musique. And the winner is… Pierre-Alain Dupraz, en partenariat avec le bureau Gonçalo Byrne et Nagata Acoustics! Une véritable surprise: nombreux sont ceux qui s’attendaient en effet à une star internationale de l’architecture. C’est donc à un bureau genevois que le projet de la Cité de la musique a été attribué. Une consécration et un sacré défi pour l’architecte, très connu dans la région, qui devra s’atteler à une réalisation d’envergure et d’une grande exigence technique. Pour mémoire, rappelons que l’on doit notamment au bureau de la rue des Cordiers les projets de la passerelle de la Paix dans le quartier de Sécheron, la passerelle piétonne et cycliste du pont du Mont-Blanc (concours gagné en 2012 mais toujours dans l’attente de sa réalisation), une école enfantine à Prangins et un EMS à Rolle. Pierre-Alain Dupraz pourra en outre s’appuyer sur l’expérience de l’architecte lisboète Gonçalo Byrne, collaborateur qui a réalisé des projets plus monumentaux, tels que la tour de contrôle du trafic maritime à Lisbonne ou la Villa Utopia à Carnaxide, par exemple. 

VAUD – Pour en finir avec «le désert de béton» de la Riponne

La Municipalité demande 800 000 francs pour repenser la place qui étale ses pavés au pied de Rumine, ainsi que celle du Tunnel. Alors certes, il est un peu trop tôt pour s’imaginer refaisant le monde à l’ombre de ses platanes centenaires, mais 2026, mine de rien, c’est demain. Ou pratiquement. C’est en tout cas l’échéance qu’avance la Municipalité pour offrir aux Lausannois une nouvelle place de la Riponne. Et accessoirement, une nouvelle place du Tunnel dans le paquet. Pour s’attaquer à ce véritable serpent de mer, ou plutôt à ce «désert de béton» comme le qualifiait l’ancien syndic Daniel Brélaz, elle demande un crédit de 800 000 francs aux conseillers communaux pour l’organisation d’un concours d’urbanisme et la définition d’une image directrice pour l’aménagement de ce vaste secteur. Les autorités lausannoises n’y vont pas par quatre chemins quand il s’agit de qualifier les deux places. «Elles ne sont pas à la hauteur de leurs potentiels. Elles font l’objet de fortes attentes de la part des Lausannois et méritent qu’on questionne leurs formes, leurs fonctions et leurs usages.» Avant elles, le Plan directeur communal (PDCom) y pointait également des «dysfonctionnements».

SUISSE – Le Conseil fédéral rejette l’initiative contre le mitage

La loi sur l'aménagement du territoire (LAT), entrée en vigueur en 2014, suffit en l'état pour lutter contre le surdéveloppement des surfaces bâties. Le Conseil fédéral a recommandé mercredi au Parlement de rejeter l'initiative contre le mitage, sans contre-projet. L'initiative populaire «Stopper le mitage - pour un développement durable du milieu bâti» veut interdire la création de nouvelles zones à bâtir, à moins qu'une nouvelle surface d'une taille et d'une valeur agricole au moins équivalente soit mise à disposition. Le texte des Jeunes Verts est soutenu par les Verts, la Jeunesse socialiste, l'Initiative des Alpes, Pro Vélo Suisse, Mobilité piétonne Suisse ainsi que d'autres jeunes partis et organisations. Pour le Conseil fédéral, la LAT révisée il y a peu prend déjà en compte l'enjeu du développement durable de l'urbanisation. Elle est en cours d'application dans les cantons et commence à faire effet. En outre, un groupe d'experts planche au remaniement du plan sectoriel des surfaces d?assolement pour le secteur agricole. Les adaptations sont donc en bonne voie. L'initiative contre le mitage va elle trop loin. Elle tient trop peu compte de l'évolution démographique et du développement économique, ainsi que de la diversité des contextes cantonaux et régionaux, estime le gouvernement. L'initiative populaire «Stopper le mitage - pour un développement durable du milieu bâti» veut interdire la création de nouvelles zones à bâtir.

VAUD – Pully: Vaud n’a pas encore dit oui à l’EMS

Le canton a cinq mois pour se prononcer sur l’extension d’un EMS à Pully (VD), qui entraînerait la suppression de 14 appartements protégés. Réactions. «Ce qui se passe dans cette ville est tout simplement inacceptable de la part d’une collectivité publique, quels que soient ses objectifs: il faut reloger ces gens, avant que les autorités locales ne cèdent cet immeuble!» Président de l’ASLOCA suisse, le conseiller national Carlo Sommaruga (PS/GE) réagit à la décision choc de la commune vaudoise de Pully (Est lausannois) de résilier les baux à loyer d’une quinzaine d’aînés âgés de 80 à 96 ans, et d’une retraitée de 70 ans, révélée hier par «Le Matin». «Si elle n’est pas en mesure d’assumer ses responsabilités sociales, la Ville doit renoncer, car cela signifierait justement qu’il y a de grosses difficultés à trouver quelque chose sur le marché pour cette catégorie de locataires, qui a des ressources relativement modestes», poursuit-il. Dans le cas de Pully, les 14 logements en question sont non seulement des appartements à prix modérés, mais réservés aux seniors, car «adaptés» au troisième âge.

JURA – Nouveaux parking et bâtiment administratif en projet à Porrentruy

De grands changements en perspective à Porrentruy. La municipalité devrait racheter les bâtiments et les parcelles de BKW situés entre la rue Achille Merguin et la rue du Gravier. L’ensemble du Conseil municipal a présenté ce projet mardi après-midi. Montant de la transaction : 6,3 millions de francs. Cette transaction doit encore obtenir l’aval du Conseil de ville le 16 novembre, puis du peuple au mois de mars. L’entrée en jouissance doit intervenir le 1er juillet. Ce rachat doit permettre de répondre à plusieurs problèmes que rencontre la cité des Princes Evêques. Quant au BKW, le bâtiment est bien trop grand pour la quinzaine d’employés. L’entreprise va donc centraliser ces activités sur le site de la Rasse, direction Fontenais, avec la construction d’un nouvel édifice. 6'800 m2 aux portes de la vieille villeLa transaction concerne 6'800 m2 à l'ouest de la vieille ville. C’est une chance pour une commune qui cherche à désengorger son centre ancien. Le bâtiment principal devrait accueillir tout ou une partie de l’administration communale qui se trouve dans le vétuste bâtiment de la Beuchire, trop étroit et souvent critiqué pour ses problèmes d’accessibilité.

SUISSE – L’offre actuelle de logements pour étudiants en Suisse ne suffit pas

En tenant compte de l’offre actuelle, huit étudiants sur 100 en Suisse peuvent actuellement se loger dans une résidence pour étudiants. Ce sont surtout les villes de Suisse romande qui profitent d’une plus grande offre par rapport au reste de la Suisse. L’offre de résidences pour étudiants en Suisse comprend actuellement plus de 310 immeubles pouvant accueillir environ 17’500 étudiants. La moitié de l’offre immobilière de toute la Suisse se concentre sur les deux villes possédant des Ecoles polytechniques fédérales, à savoir Zurich (avec Winterthour) et Lausanne. C’est à Lausanne que se trouve aussi l’Ecole hôtelière de Lausanne (EHL) qui peut recevoir plus de 2’100 étudiants. D’autres sites universitaires importants sont Genève avec 2’200 lits ainsi que Fribourg, Berne et Bâle. De plus, on peut trouver dans les Alpes vaudoises et en Valais de nombreuses écoles hôtelières qui disposent de logements sur leur campus universitaire.

VALAIS – Chamoson: les citoyens disent oui à 17 millions pour la construction d’une école

L'investissement a été largement accepté primaire lundi soir. La future école de Chamoson à 17 millions se construira bien dès l'année prochaine si les oppositions ne sont pas trop nombreuses. Il y avait foule lundi soir à Chamoson. Plus de 200 citoyens se sont déplacés pour se prononcer en faveur d’un crédit d’engagement de 17 millions pour une école et une UAPE au sud de la salle polyvalente. La majorité fut large puisque les habitants ont dit oui par 195 voix contre 11 et 13 abstentions.

FRIBOURG – Grand projet d’agrandissement de la Bibliothèque cantonale de Fribourg

Le projet d'agrandissement et de modernisation de la Bibliothèque cantonale et universitaire (BCU) de Fribourg, devisé à 79 millions de francs, a été présenté lundi par le Conseil d'Etat. La population votera en juin 2018. Un bâtiment bondé, des infrastructures précaires et des prestations qui ne sont plus dignes d'une offre universitaire contemporaine: voilà à quoi ressemble aujourd'hui la BCU de Fribourg, construite en 1910 et rénovée dans les années 1970. Pour remédier à cette situation, le Conseil d'Etat demandera un crédit de 60 millions de francs au Grand Conseil. Avec les 4 millions déjà accordés en 2014 pour le crédit d'étude et les 15 millions de subventions fédérales espérés, le projet est devisé à 79 millions de francs.  

VALAIS – Le Complexe Sud voit le jour après trois ans de travaux

Une gare routière, une passerelle et un nouveau parking: le Complexe Sud devisé à près de 20 millions de francs va changer les habitudes des Sierrois. Le chantier du Complexe Sud aura duré 37 mois. Huit pour la démolition, le reste pour la construction.

VAUD – Il faut 7,5 millions pour redonner son lustre au mythique théâtre de l’Alcazar

Enjoint par le Canton de restaurer ce joyau classé, le propriétaire n’a pas pu obtenir l’aide de la Ville. La situation est bloquée. La sculpturale chanteuse Grace Jones y possède encore son vestiaire. Plus d’un siècle auparavant, ce lieu emblématique a vu valser l’impératrice Sissi. Mais on ne danse plus au Théâtre L’Alcazar. L’ancienne salle des fêtes du Grand-Hôtel de Territet est intégralement barricadée par des échafaudages depuis près de quatre ans. Et cela fait dix-huit mois que les ouvriers ont déserté le chantier, faute de financement. «Si elle voyait ce joyau dans son état actuel, l’impératrice Sissi se retournerait dans sa tombe», commentent Nadine et André Delacour, habitants de Territet. Et la situation s’enlise de jour en jour, alors même que l’édifice, construit en 1894 par l’architecte Eugène Jost et décoré de stucs et de peintures néobaroques de Marcel Chollet, est classé d’importance nationale.