GENÈVE – «Travailler douze heures par jour, cela finit par user»

GENÈVE – «Travailler douze heures par jour, cela finit par user»

GENÈVE – «Travailler douze heures par jour, cela finit par user»

0
0

L’entreprise Belloni a été gobée par sa concurrente bernoise Frutiger. Son patron explique comment il en est venu à cette décision.

Vendre. C’est l’ultime liberté du chef d’entreprise. Et après cent quarante-cinq ans d’histoire, ce fut le choix, le 20 septembre, de Pierre Belloni, dirigeant de l’entreprise de construction du même nom. «Cela fait plus de treize ans que je dirige l’entreprise. Travailler dix à douze heures par jour, cela finit par user», lâche le Genevois, représentant de la cinquième génération.

Pourtant, Pierre Belloni n’est pas en âge de se retirer. Il a 53 ans. Mais aucun de ses quatre enfants, encore jeunes, n’est en piste pour reprendre la charge de l’exploitation familiale. «Et je n’avais pas envie de leur laisser tous ces soucis», confie encore le chef d’entreprise.

Alors, Pierre Belloni s’est mis en quête d’une entreprise qui ressemble à la sienne. «Je voulais vendre à un groupe familial suisse qui assure la pérennité des emplois», explique le dirigeant. Les 320 emplois de son entreprise de gros œuvre et de plâterie-peinture seront donc repris aux mêmes conditions salariales par les Bernois de Frutiger, assure-t-il.

Lire la suite: www.tdg.ch

tags:
Immo Voxia